ENVISAGEZ LA RECHERCHE | ESG UQAM 2019

Envie de concrétiser un projet de recherche ?

Inscrivez-vous dès maintenant à « Envisagez la recherche » qui se tiendra le 22 novembre 2019, un événement unique pour s’entretenir en privé avec nos professeurs-chercheurs et pour conclure une entente de thèse ou de mémoire. Choisissez parmi la quarantaine de projets offerts et appliquez. Vous aurez ensuite l’opportunité de rencontrer les professeurs-chercheurs le 22 novembre.

Nous laissons l’opportunité aux retardataires de déposer leur candidature jusqu’à la veille de l’événement (sous réserve d’admission).

Un rendez-vous à ne pas manquer !

Événement sur invitation :

  • + de 300 000 $ en bourses et/ou contrats offerts exclusivement durant l’événement ;
  • + de 50 projets ;
  • Appui personnalisé pour vos demandes de bourses ;
  • Visites du Pôle d’Innovation Espaces, bâtiments et commerce intelligent de l’ESG UQAM ;
  • Kiosques de présentation des programmes ;
  • Lunch de réseautage avec les étudiants et les professeurs de l’ESG UQAM ;
  • Frais de déplacement remboursés (jusqu’à 200 $) pour les 25 premiers inscrits (résidant à plus de 50 km de Montréal) sur présentation de factures.

Pour déposer votre candidature, vous devez :

  1. Sélectionner les projets qui vous intéressent parmi ceux énumérés dans la liste ci-dessous selon le niveau d’études ciblé ;
  2. Compléter le formulaire de candidature

Date limite pour déposer votre candidature

Les candidats retenus pour l’événement seront avisés avant l’événement. Le déroulement de l’événement du 22 novembre sera transmis par la même occasion. Nous laissons l’opportunité aux retardataires de déposer leur candidature jusqu’à la veille de l’événement (sous réserve d’admission).
Des questions ? vdr-esg@uqam.ca

Horaire de la journée

  • 12h00 : Accueil et lunch de réseautage
  • 13h00 : Ouverture des kiosques de présentation des programmes
  • 13h00 : Début des rencontres avec les professeurs
  • 14h00 : Visites du Pôle d’Innovation Espaces, bâtiments et commerce intelligent de l’ESG UQAM
  • 17h00 : Fin de l’événement

Adresse :
ESG UQAM
315 Rue Sainte-Catherine Est
Montréal, QC H2L 2C5
Salle R-3570 (Pavillon R, 3ème étage)

Liste des projets proposés

Les projets sont présentés en fonction des 5 pôles en recherche de l’ESG UQAM dans lesquels l’expertise des unités de recherche et des chercheurs de l’ESG est regroupé. Plusieurs offres se situent à l’intersection de différents pôles, il est donc recommandé de regarder l’ensemble des propositions.

Maîtrise

Gouvernance : Structure, éthique et développement durable

Mark Purdon
Changements climatiques

  • 1 contrat offert de 7000$
  • 1 bourse offerte de 22 226$
  • 1 bourse offerte de 3000$
  • Le professeur cherche un étudiant diplômé pour coordonner le partenariat de recherche conjoint sur le climat et les transports (PRCCT). Il doit pouvoir communiquer en français et en anglais. Une préférence sera accordée pour les étudiants de maîtrise entreprenant des recherches en gestion, environnement, économie et sciences politiques.
  • This project will serve as a first stage of a new comparative research program to investigate sustainable energy transitions in developing countries. Over a two year period, a newly formed interdisciplinary team of academics from Canada will work with counterparts across three countries in East Africa—Tanzania, Uganda, and Kenya—to undertake an interdisciplinary research project bringing together research traditions in energy system modeling, geography and comparative political economy of development. Bridging such analytical divides is currently recognized as a promising strategy for research into sustainable energy transitions while comparative approaches are increasingly being adopted for climate and development policy research. Yet it is increasingly recognized that greater attention needs to be accorded to sustainable energy transitions in developing countries. Effective means of delivering accessible energy at scale for electricity, clean cooking and industrialization remain poorly understood.
  • Le projet proposé explorera les synergies entre l’analyse de cycle de vie et la modélisation de politique quantitative en tant que systèmes d’aide à la décision pour le transport à faible émission de carbone et leur utilisation par des entreprises du Québec et de la Californie. De plus, ce projet renforcera les liens de recherche entre deux équipes de recherche du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale en réunissant un nouveau partenariat financé par le CRSH, connu sous le nom de Partenariat de recherche sur le climat et les transports (JCCTRP) et La Chaire internationale sur le cycle de vie à CIRAIG de Polytechnique Montréal et de l’ESG UQAM. Les fonds permettront notamment à un étudiant de maîtrise d’être recruté pour (i) participer à un atelier du JCCTRP en Californie à la fin février 2019, (ii) mener des entretiens avec des entreprises californiennes et québécoises du secteur des transports, (iii) entreprendre une synthèse explorant les synergies entre l’analyse du cycle de vie et la modélisation des politiques en matière de climat et de transport et de même (iv) déployer une enquête auprès des entreprises québécoises et californiennes impliquées dans le transport afin de déterminer quels outils d’aide à la décision pourraient les aider à mieux naviguer dans la transition vers un avenir sobre en carbone.
    Un tel projet promet de consolider les partenariats de recherche de l’ESG au Québec et à l’extérieur, de créer des ponts entre l’analyse du cycle de vie et la modélisation des politiques et de développer une série d’outils d’aide à la décision permettant au secteur privé de mieux se préparer aux besoins en transports propres de demain.

Hanen Khemakhem
Gouvernance et performance
1 contrat offert de 2500$

Collecte de données relative à la gouvernance et à la performance. Connaissance de l’anglais requise.

Fabien Durif  Consommation responsable et marques/entreprises
1 bourse / contrat offert de 5 000$

Le projet de recherche CRSH Savoir s’intitule : « Échelle de mesure de l’authenticité d’une marque responsable : une mesure pour comprendre et maximiser la performance responsable des marques ». Le professeur est à la recherche d’un.e étudiant.e à la M.Sc. (profil mémoire) qui souhaite réaliser son mémoire sur une des parties du projet portant sur l’estimation de l’impact de l’authenticité perçue/pertinence d’une marque responsable. L’étudiant(e) aura une grande participation dans la collecte de données (expérimentation au sein du magasin expérimental du chercheur – GreenUXlab : Laboratoire de recherche FCI en expériences utilisateurs et en écoresponsabilité) et dans l’analyse. L’étudiant.e. doit s’intéresser aux questions de responsabilité sociale et environnementale dans un contexte de consommation et de stratégies de mise en marché.

Hélène Vidot Delerue

Gestion de projet
1 bourse offerte de 3 000$

Le projet de recherche portera sur l’analyse des combinaisons de pratiques en gestion de projet.

Innovation : Technologies, organisations et marchés

Sandrine Prom Tep
Marketing électronique
1 bourse offerte de 2000$

Recherche de littérature sur les applications mobiles pour consommateurs liées à la gestion des finances. L’étudiant doit être à l’aise avec les technologies liées au marketing numérique (avoir suivi MKG8406 ou prévoir le suivre). Une connaissance du secteur de la Fintech est un plus.

 
Amélie Guèvremont
Comportement du consommateur
1 contrat offert de 2000$

Le projet de recherche s’intitule : « La présentation de soi à travers les marques sur les réseaux sociaux : Le cas des adolescents sur Instagram ». La professeure est à la recherche d’un.e étudiant.e à la M.Sc. (profil mémoire) qui souhaite réaliser son mémoire sur ce sujet. Le projet comporte une revue de littérature à réaliser sur différents thèmes (ex : adolescents, médias sociaux, identité et relations aux marques, etc.). Par la suite, l’étudiant(e) aura une grande participation dans les collectes de données (qualitative et quantitative) et dans l’analyse. L’étudiant doit s’intéresser aux questions relatives à l’impact des médias sociaux chez les jeunes dans un contexte de consommation.


Serghei Floricel
Gestion de projets
1 contrat offert de 5000$

Recherche sur la complexité des projets et les stratégies pour la gérer. Le premier objectif de la recherche est de comprendre les sources, les mécanismes et les conséquences structurelles et dynamiques de la complexité dans les projets. Sur cette base il s’agira ensuite identifier les stratégies les plus efficaces pour faire face à la complexité, parmi celles qui améliorent la production de savoir et la conception du projet et celles qui augmentent sa flexibilité et sa capacité de répondre aux événements inattendus.

Sonia TelloRozas

Innovation sociale
1 bourse / contrat de 2000$

La professeure travaille sur les innovations et l’économie sociale. Elle s’intéresse notamment aux organisations avec une mission sociale et qui, pour la soutenir, réalisent une activité économique. Un.e étudiant.e recherché pour participer à ce projet et à réaliser un mémoire en lien avec le sujet.

Hélène Sicotte

Gestion de projets
1 bourse offerte de 10 000$

On assiste depuis quelques années au développement d’espaces de travail plus ouverts, collectifs et dont le design se veut inspirant. Les entreprises visent ainsi attirer et retenir les talents tout en réduisant les frais immobiliers. Les nouveaux espaces de travail qui abritent les équipes de développement de nouveaux produits ou services (NPD-S) sont conçus pour soutenir la créativité et l’innovation (Coradi et al., 2015). McElroy et Morrow (2010) soutiennent que le fait de modifier la configuration d’un lieu de travail peut avoir un certain nombre d’impacts positifs. Il peut entretenir des relations latérales entre les membres d’une même équipe ou de différentes équipes, ce qui favorise l’innovation et la créativité. Cela peut également susciter un désir de changement et affaiblir les structures hiérarchiques qui freinent l’innovation. D’autres impacts peuvent être ressentis au niveau de la culture, du contrôle individuel, de la flexibilité, de la collaboration, de la satisfaction des employés, de l’engagement émotionnel envers une organisation et de la perception du soutien organisationnel (Waters & Roach, 1979). Les recherches ont montré que la productivité augmente lorsque les préférences envers chaque espace de travail sont satisfaites (De Croon et al., 2005). En outre, la variété d’espace, que Blakey (2015) et Lee (2016) appellent une «balanced layout», permet aux membres de l’équipe de choisir le lieu et le type de support dont ils ont besoin pour chaque tâche, optimisant ainsi l’efficacité. Deux ans après une première recherche constituée d’entrevues et d’un sondage, le même sondage est passé aux employés dont les bureaux sont dans deux espaces nouveaux. Il faudra analyser les données et les comparer tout en effectuant un stage dans l’entreprise pour être à même de mieux comprendre les réponses.

Hélène Vidot Delerue

Gestion de projet
1 bourse offerte de 4 000$

Le projet de recherche portera sur des analyses des perceptions des nanotechnologies dans un contexte de gestion de projet.

Performance : Valeur, mesures et risques

Etienne Lalé
Économie du travail
2 bourses offertes de 2000$
  • Utilisation de big data pour comprendre certaines évolutions du marché du travail américain.
  • Modélisation économétrique de l’erreur de mesure pour comprendre certaines évolutions du marché du travail américain.

Sophie Osotimehin

Macroéconomie

1 bourse offerte de 5000$

La professeure cherche un assistant de recherche dans le cadre d’un projet de recherche à l’intersection entre la macroéconomie et le commerce. L’objectif du projet est de mieux comprendre les conséquences de la baisse des coûts de transport sur le commerce intranational, sur la composition sectorielle de l’économie, et sur la productivité de l’économie. L’assistant de recherche s’occupera de l’harmonisation des bases de données canadiennes ainsi que de l’analyse descriptive de l’évolution des flux de commerce entre provinces et entre secteurs au Canada.


Lova Rajaobelina
Comportement du consommateur
1 contrat offert de 3000$

Le projet, financé par le CRSH, vise à examiner l’impact des facteurs les plus importants sur les préoccupations liées à la vie privée et sur le partage d’informations personnelles dans un contexte d’intelligence artificielle, plus spécifiquement lors de l’utilisation de robot conseiller ou chatbot.

L’étudiant(e) devra maîtriser le logiciel d’analyse SPSS et avoir suivi un cours de méthodologie de recherche. L’étudiant(e) qui a suivi un cours en marketing électronique/numérique ou qui porte un vif intérêt pour le domaine sera privilégié(e). Un financement plus conséquent pourrait être accordé si l’étudiant(e) décide de choisir la thématique pour son projet de recherche.


Maude Léonard
Gestion des entreprises sociales et collectives
1 contrat offert de 2000$

Assistanat de recherche pour un projet sur le changement d’échelle des entreprises sociales et collectives (recrutement d’entreprises, transcription d’entrevues, conception de questionnaires, analyses qualitatives et quantitatives).

Richard Fontaine Comptabilité
1 bourse offerte de 2000$

Déterminer les indicateurs de performance nécessaires dans le domaine de la mode. L’objectif est de modifier le cours de comptabilité donné à l’école supérieur de mode de l’ESG. Anglais écrit et oral requis, le projet se déroule uniquement en anglais.

Milieux de vie : Ville, territoire, services et marchés

Charles Séguin
Changements climatiques
1 bourse offerte de 2000$

L’état de santé des habitants de l’Est de Montréal est considérablement moins bon que celui de la moyenne de la Ville. L’espérance de vie est notamment de 9 ans plus courte et les risques de développer un cancer sont 5 % plus élevés. Plusieurs facteurs peuvent expliqués ces différences : des habitudes de vie moins bonnes, une scolarité plus faible et des revenus moins élevés. Un autre facteur possible serait la moins bonne qualité de l’air dans ce secteur, où on retrouve une forte densité industrielle et plusieurs autoroutes. Comment distinguer les facteurs socio-économiques des facteurs environnementaux ? Le professeur propose d’utiliser la fermeture d’un nombre important de raffineries entre 1983 et 1985 dans ce secteur comme variation exogène de la qualité de l’air. En recourant à des données de recensements entre 1976 et 2006 une évaluation sera faite de l’impact causal de l’amélioration de la qualité de l’air dans l’Est de Montréal sur l’espérance de vie des résidents.
Pour participer à ce projet, l’étudiant doit avoir une bonne formation en économétrie, être familier avec le logiciel Stata et être intéressé par l’apprentissage des systèmes d’information géographique.

 
Florence Paulhiac Scherrer
Mobilité durable

  • 2 bourses offertes de 4000$

Transport durable

  • 1 bourse offerte 8000$
  • Dans le cadre des activités la Chaire In.SITU dédiée aux problématiques d’urbanisme et de mobilité durable et intelligente en contexte métropolitain nord-américain et européen, une bourse  de maîtrise est offerte pour des étudiant.e.s qui souhaiteraient rejoindre l’équipe. Ces étudiants seront intégrés à plusieurs projets de recherche en cours, mais aussi aux activités de transfert de la Chaire, en lien avec le milieu professionnel. Les principaux sujets de recherche actuels portent, entre autres, sur l’urbanisme mobilitaire, la démotorisation des ménages, la mobilité intelligente, sous l’angle des usages et pratiques, mais aussi du design et de l’aménagement. Les activités de transfert sont quant à elles diversifiées, en lien avec les acteurs du transport et de l’aménagement montréalais et québécois (cycle de séminaires avec les partenaires, colloques et publications). Des financements complémentaires aux bourses proposées sont également planifiés.
  • Dans le cadre d’une recherche CRSH sur les TOD (transit-oriented development ou aménagement axé sur le transport collectif) au Canada, une bourse de maîtrise ou de doctorat est offerte aux étudiant.e.s qui souhaiteraient développer leurs travaux sur cette thématique. La recherche s’intéresse notamment aux modalités de coopération et de mise en œuvre de ces projets dans les grandes villes canadiennes. Le rôle des acteurs privés dans ces projets est notamment une perspective de recherche à développer. La personne intégrerait une équipe de recherche pluridisciplinaire de chercheurs canadiens et européens.

Priscilla Ananian
Planification urbaine

  • 1 contrat offert

Qualité des milieux de vie 

  • 1 bourse offerte

Mobilité alternative

  • 1 bourse offerte
  • L’étudiant rejoindra l’équipe d’un nouveau CRSH Savoir interuniversitaire sur les enjeux de la planification urbaine lié à l’évolution des lieux et pratiques de travail à l’instar des espaces de coworking.
  • L’étudiant rejoindra l’équipe du projet Co-Habiter dans le Vieux-Montréal pour travailler sur des indicateurs liés au « surtourisme » et à la qualité de vie.
  • L’étudiant rejoindra l’équipe du projet Co-Habiter dans le Vieux-Montréal pour travailler sur des questions de mobilité alternative dans les quartiers historiques.

Dominic Lapointe

Changements climatiques et tourisme
2 bourses offertes de 2000$
  • Le premier  projet constitue à aborder la question des changements climatiques pour les territoires touristiques côtiers québécois.
  • Le second projet consiste à aborder la question de l’innovation sociale territoriale dans le contexte du développement touristique de milieu de montagne au Québec.

Raoul Graf

Comportement du consommateur
1 bourse offerte de 2000$

Analyse du rôle de l’art urbain (Street Art) dans la revitalisation de certains quartiers. Impact de l’art urbain sur l’achalandage des quartiers et comme outils de revitalisation urbaine. Étude de cas multiples avec 3 zones géographiques : Montréal – Miami – Medellin. Motivations des touristes-consommateurs de Street Art versus les locaux -cartographie cognitive puis sondage.

Humain : Institutions, société et développement

Valérie Michaud
Économie sociale
2 bourses offertes de 2000$
  • Plutôt que d’embaucher une seule personne à la direction générale, de plus en plus d’entreprises d’économie sociale (coops et OBNL) font le choix de la codirection. Le projet vise à documenter cette pratique émergente afin de comprendre pourquoi, comment et avec quelles incidences elle se met en place. Un projet de mémoire est envisageable (en GRH ou Innovation sociale) de même que des contrats d’assistanat de recherche pour différents volets : appui à la collecte de données (entrevues), analyse de données, recension d’écrits.
  • Les entreprises d’économie sociale (EÉS; organismes à but non lucratif, coopératives) sont des organisations particulières, qui conjuguent mission sociale et activité économique, différents types de ressources financières (ventes, dons, subventions) et humaines (salariés et bénévoles), dans un cadre de gouvernance démocratique (un membre, un vote). Gérer de telles organisations requiert des compétences à la fois en matière de gestion, mais aussi une compréhension et une adhésion à la mission et aux valeurs. Le projet vise à analyser une base de données d’offres d’emploi du secteur (analyses qualitatives et quantitatives) pour ensuite réaliser des cas documentant les processus de recrutement de personnes à la direction ou coordination générale d’EÉS. Un mémoire pourra être réalisé dans le cadre du projet; des contrats d’assistanat de recherche sont offerts. Idéalement, l’étudiant.e connait le secteur de l’économie sociale (expérience de bénévolat ou de travail rémunéré).

Christina Constantinidis
Culture entrepreneuriale
2 contrats offerts de 5000$
  • Ce projet de recherche vise à soutenir l’innovation lors de la succession dans les entreprises familiales, où les jeunes générations représentent une opportunité de changement stratégique. En particulier, la recherche vise à documenter le rôle des dynamiques de genre dans ces processus d’innovation. Elle prend comme point de départ les transformations culturelles actuelles des entreprises familiales, évoluant de modèles traditionnels patriarcaux vers des modèles plus égalitaires – en raison de tendances sociétales et générationnelles – et considérant qu’il s’agit d’une opportunité d’élargir les choix possibles en matière de succession et les routes d’innovation possibles. La recherche dans l’entreprise familiale s’est concentrée sur les obstacles liés au genre pour les filles et les femmes. Le genre a systématiquement été exploré à travers ses conséquences négatives pour ces dernières. Peu d’études ont exploré comment la dynamique hommes/femmes au cours de la succession influence le potentiel d’innovation des entreprises familiales, incluant ses impacts positifs et négatifs, à la fois pour les successeurs hommes et femmes.
  • La professeure souhaite recruter deux étudiants en maîtrise pour les sessions d’Automne et d’Hiver 2020 (engagement financier de CAD 5000 par étudiant). En mobilisant des méthodes de recherche qualitatives, l’intention est de contraster trois scénarios en termes de succession: successeurs hommes uniquement / successeures femmes uniquement / équipes mixtes de successeur.es. Les tâches attendues dans le cadre de cette première année de projet sont liées à l’échantillonnage des entreprises familiales (identification, premiers contacts, coordination avec l’équipe de recherche), à la collecte de données dans différentes régions du Québec (principalement sous forme d’interviews de recherche) et à un premier niveau d’analyse de ces données. Des temps de formation aux techniques d’entrevue et d’analyse qualitatives sont prévus dans le cadre du projet.

Joelle Carpentier
Bien-être et performance au travail
1 contrat offert de 2000$

Projet de recherche s’intéressant à l’impact de la rétroaction provenant des supérieurs et des pairs sur les employés (motivation, bien-être, performance, développement et rétention des talents).


Mariline Comeau Vallée
Comportement organisationnel
1 bourse / contrat offert de 2000$

La professeure est à la recherche d’assistant(s) de recherche pour l’accompagner dans un projet de recherche auprès de cadres supérieurs (par exemple directeurs, présidents directeurs généraux, présidents directeurs adjoints) dans le milieu de la santé. Le but général de la recherche est de comprendre comment le travail de ces cadres supérieurs a évolué au fil des transformations du système de santé au cours des dernières années au Québec. Le(s) contrat(s) de recherche consisteraient essentiellement à réaliser de la recension d’écrits et de l’analyse de données qualitatives.


Blandine Emilien
Gestion des ressources humaines
1 bourse de 2000$

Etudiant(s) bilingue(s) un plus (français-espagnol), candidats non-bilingues seront considérés pour se joindre à un projet de recherche bénéficiant d’une subvention CRSH, qui porte sur l’application de la gestion des ressources humaines dans les organisations syndicales. Cette étude comparative (Québec-Pays basque espagnol) nécessitera des analyses des deux cas, et des analyses croisées pour mieux comprendre les mécanismes dont découlent les nouvelles pratiques de deux organisations syndicales qui ont ces dernières années, tenté d’innover dans leur gestion de leurs cadres.

Le calendrier de recherche sera confirmé avant l’automne ; la subvention a été obtenu en juin 2019. La recherche (recherche -action) débutera avec les 4 chercheurs principaux (Blandine Emilien, Uqam, Mélanie Dufour-Poirier, Udem, Christian Dufour et Adelheid Hege, IRES, France) qui effectueront une première collecte de données à l’automne 2019 au Québec. Les étudiants qui se joindront à ce projet pourront le faire à partir de l’hiver 2020. Les candidats, bien qu’ils travailleront également individuellement, seront amenés à collaborer avec les 4 chercheurs principaux ainsi qu’avec d’autres étudiants de maîtrise basés à l’Udem. L’étudiant retenu aura également l’occasion de côtoyer le réseau d’étudiants et de chercheurs du centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) qui oganise diverses activités pour promouvoir la recherche et l’apprentissage de la relève.


Marie Connolly
Économie
1 bourse / contrat offert de 2000$

Recherche en sciences économiques sur le capital humain : développement des compétences, rendement sur le marché du travail, inégalités, mobilité sociale, transmission intergénérationnelle du revenu.


Denis Morin
Évaluation et gestion du rendement
1 contrat offert de 2000$

Projet sur la gestion du rendement et la gestion du feedback en milieu de travail.

Paulina Arroyo

Théories des organisations
1 contrat offert de 2000$

Le projet de recherche, faite en collaboration avec l’ONU Amérique Latine, est une étude de cas longitudinale. Il s’agit d’examiner une initiative de partenariat au Chili visant à développer les capacités des ONG locales, initiative qui a été mise en place sous l’égide de l’ONU suite au tremblement de terre dévastateur survenu en février 2010. L’objectif est d’explorer en profondeur les buts, l’esprit, les modèles et les résultats obtenus grâce à ces partenariats mettant en œuvre des modèles d’apprentissage organisationnel et de comprendre les processus permettant l’augmentation des capacités organisationnelles. 2 assistants de recherche sont recherchés pour le codage et l’analyse des entrevues.

François Audet

Aide humanitaire et développement
1 bourse offerte de 3000$

L’objet de cette recherche est de comprendre les interactions des populations réfugiées suite à des crises humanitaires et des conflits prolongés, en pondérant les différentes options auxquelles elles sont confrontées : rester dans le camp, continuer la migration, s’intégrer à la communauté hôte ou revenir dans le pays d’origine. L’approche préconisée est centrée sur le rôle des agences d’aide et leur possible contribution à la production et à la transmission locale de chaînes de valeur et de biens et services de base. Notre projet se place dans la mouvance de repenser la culture organisationnelle vers l’expérientiel -en opposition à la vision traditionnelle normative qui semble s’essouffler-, et collaborative (multi-agences et multidisciplinaire). Jusqu’à présent, des efforts limités ont été déployés pour comprendre et utiliser la chaine de valeur (CV) afin d’analyser les interactions et les activités économiques et sociales des communautés déplacées et le rôle potentiel des organisations humanitaires dans la valorisation et le renforcement de ces activités.
Comment ces populations dans les camps de réfugiés se développent-elles, construisent-elles de nouveaux espaces, de nouvelles identités ou de nouvelles pratiques sociales ?
Existe-t-il une structure commune contemporaine à ces déplacements de réfugiés dans les camps dans les situations de conflits prolongés à fort soutien humanitaire?
Comment le pouvoir de négociation est-il exercé parmi les acteurs de la chaîne de valeur ? Qui le détient et qui en profite ?
Une intervention dans la chaîne de valeur peut-elle corriger les asymétries et encourager les préférences des réfugiées ?

Ce projet de recherche de l’OCCAH vise à répondre à la problématique des populations qui vivent dans des contextes de crises humanitaires prolongées. En réponse à ces contextes, on observe que l’arrivée d’intrants humanitaires pour assister les personnes affecte les échanges entre les déplacés, la communauté d’origine, la communauté d’accueil, le pays hôte et même les diasporas. Cette arrivée d’intrants massive diminue les liens avec la communauté d’origine et éventuellement, freine les possibilités de retour lorsque la situation de sécurité le permet. Les agences humanitaires intervenant dans des zones de conflits prolongés (protracted conflicts) travaillent de plus en plus dans la « zone grise » entre les secours et le développement. Toutefois, l’urgence est quotidienne et les besoins humanitaires élevés deviennent habituels et contribue à une assistance normalisée massives provenant de l’extérieur. La résilience des communautés s’amenuise peu à peu créant une relation de dépendance à l’aide internationale. Les populations, progressivement déconnectées de toute forme d’activité vers l’extérieur, sont alors suspendues et sous perfusion continue de l’aide internationale pour répondre à des besoins à court terme remettant en cause le départ des humanitaire.s.

Doctorat

Gouvernance : Structure, éthique et développement durable

Mark Purdon
Changements climatiques
1 bourse offerte de 22 226$

This project will serve as a first stage of a new comparative research program to investigate sustainable energy transitions in developing countries. Over a two year period, a newly formed interdisciplinary team of academics from Canada will work with counterparts across three countries in East Africa—Tanzania, Uganda, and Kenya—to undertake an interdisciplinary research project bringing together research traditions in energy system modeling, geography and comparative political economy of development. Bridging such analytical divides is currently recognized as a promising strategy for research into sustainable energy transitions while comparative approaches are increasingly being adopted for climate and development policy research. Yet it is increasingly recognized that greater attention needs to be accorded to sustainable energy transitions in developing countries. Effective means of delivering accessible energy at scale for electricity, clean cooking and industrialization remain poorly understood.

Innovation : Technologies, organisations et marchés

Zandra Balbinot
Co-création et innovation frugale
1 bourse de 10 000$

À partir d’une base de données, l’objectif est d’identifier des dimensions spécifiques qui suggéreraient un profil culturel où les individus seraient plus enclins à innover. Deux processus d’innovation sont étudiés : co-création et frugal. L’étudiant doit avoir une bonne connaissance en méthodes quantitatives. Possibilité d’effectuer un échange de 4-6 mois au Brésil.


Serghei Floricel
Gestion de projets
1 contrat offert de 10 000$

Recherche sur la complexité des projets et les stratégies pour la gérer. Le premier objectif de la recherche est de comprendre les sources, les mécanismes et les conséquences structurelles et dynamiques de la complexité dans les projets. Sur cette base nous aimerions ensuite identifier les stratégies les plus efficaces pour faire face à la complexité, parmi celles qui améliorent la production de savoir et la conception du projet et celles qui augmentent sa flexibilité et sa capacité de répondre aux événements inattendus.

Valérie Michaud

Entreprises sociales et collectives
1 bourse de 3500$

L’Équipe de recherche en Gestion des entreprises sociales et collectives (GESC, https://gesc.esg.uqam.ca/) souhaite recruter un.e doctorant.e pour réaliser une thèse en lien avec sa problématique de recherche : la gestion des tensions et paradoxes dans les entreprises sociales et collectives (plus d’infos ci-dessous). L’Équipe GESC est composée des professeures Marie J. Bouchard, Annie Camus, Maude Léonard et Sonia Tello-Rozas et est dirigée par Valérie Michaud.
En plus d’une bourse de 3500 $/an (renouvelable au moins un an), réaliser sa thèse au sein de l’Équipe GESC, c’est aussi avoir accès à de nombreux séminaires et activités de recherche et de socialisation avec d’autres étudiant.e.s qui s’intéressent aux entreprises sociales et collectives. Des contrats d’assistanat de recherche sont également disponibles dans le cadre de projets des différents membres de l’Équipe.
Quelques mots sur les entreprises sociales et collectives et la problématique de l’Équipe : les entreprises sociales et collectives (ESC) sont sous la forme associative (organismes à but non lucratif), coopérative ou mutualiste et leurs activités sont associées à ce que l’on nomme d’une manière générale : l’économie sociale et solidaire. Elles se distinguent des entreprises classiques (privées ou publiques) en combinant des modes de création et de gestion privés (entrepreneuriat, autonomie, risques économiques) et des objectifs et fonctionnements collectifs (association de personnes, mission d’intérêt collectif ou général). Elles sont caractérisées par une double finalité économique et sociale et priorisent la personne et l’activité sur la génération de bénéfices. Un ensemble de principes caractérisent les modes de fonctionnement des ESC : finalité de services aux membres ou à la collectivité, gouvernance démocratique, primauté des personnes et de l’objet social sur le capital dans l’affectation des surplus. Ces caractéristiques complexifient la gestion des ESC, générant divers paradoxes. Les paradoxes sont composés « d’éléments contradictoires inter-reliés qui existent simultanément et qui perdurent dans le temps » (Smith et Lewis, 2011, p. 382). Dans la lignée des travaux de Smith et Lewis (2011), nous regroupons ces paradoxes en 4 catégories qui constituent les axes de la problématique de recherche de l’Équipe GESC :
1) Des paradoxes d’identité, liés aux enjeux d’appartenance au champ des ESC (différentiation/isomorphisme, autonomie/collaboration). Les projets de cet axe ont notamment trait aux cadres conceptuels et de mesure statistique des ESC, afin de les distinguer d’autres phénomènes actuels (entrepreneuriat social, philanthropie corporative, etc.), à l’analyse discursive de leur identité (énoncés de mission, médias sociaux, etc.), à leurs pratiques hybrides (entreprises d’insertion) ou de gestion des ressources humaines.
2) Des paradoxes d’organisation, associés aux structures, à la gouvernance et aux modèles organisationnels (centralisation/décentralisation, collaboration/contrôle, démocratie/hiérarchie). Cet axe regroupe des projets d’analyse des formes organisationnelles, des plans d’affaires d’ESC, des pratiques d’accompagnement, de financement, de changement d’échelle et des rapports à l’État des ESC.
3) Des paradoxes d’innovation, découlant des apprentissages et des processus et dynamiques de changement (innovation/institutionnalisation ou banalisation, exploration /exploitation). Les travaux de cet axe s’intéressent aux trajectoires (analyse longitudinale), aux stratégies de changement d’échelle des ESC, aux nouvelles pratiques de travail et d’intervention.
4) Des paradoxes de performance, ayant trait aux différentes valeurs et métriques d’évaluation des entreprises sociales et collectives (impacts sociaux/économiques, mesures qualitatives/quantitatives). On trouve dans cet axe des projets portant sur la mesure et l’évaluation des retombées des ESC, de même que sur la performativité des mesures d’impacts dans les ESC.

L’étudiant.e boursier.ère devra s’engager à inscrire sa thèse dans la problématique de l’Équipe GESC. Il est aussi à noter que l’Équipe dispose de diverses données disponibles pour lancer des projets de thèse (notamment une banque de plan d’affaires d’ESC et une base de centaines d’études de cas en innovation sociale).

Performance : Valeur, mesures et risques

Etienne Lalé
Économie du travail
2 bourses offertes de 3000$
  • Utilisation de big data pour comprendre certaines évolutions du marché du travail américain.
  • Modélisation économétrique de l’erreur de mesure pour comprendre certaines évolutions du marché du travail américain.

Sophie Osotimehin
Macroéconomie
1 bourse offerte de 5000$

La professeure cherche un assistant de recherche dans le cadre d’un projet de recherche à l’intersection entre la macroéconomie et le commerce. L’objectif du projet est de mieux comprendre les conséquences de la baisse des coûts de transport sur le commerce intranational, sur la composition sectorielle de l’économie, et sur la productivité de l’économie. L’assistant de recherche s’occupera de l’harmonisation des bases de données canadiennes ainsi que de l’analyse descriptive de l’évolution des flux de commerce entre provinces et entre secteurs au Canada.

Richard Fontaine

Comptabilité
1 bourse offerte de 2000$

Déterminer les indicateurs de performance nécessaires dans le domaine de la mode. L’objectif est de modifier le cours de comptabilité donné à l’école supérieur de mode de l’ESG. Anglais écrit et oral obligatoire, le projet se déroule uniquement en anglais.

Milieux de vie : Ville, territoire, services et marchés

Dominic Martin

Éthique
Une bourse offerte entre 5000 et 10 000$ par année

Le professeur cherche un étudiant au doctorat pour travailler sur une question de recherche recoupant le projet financé par le FQRSC (relève professorale) et d’autres travaux de la Chaire Guy Bernier. Le candidat devra travailler sur le problème de la diversité des formes organisationnelles dans le marché. Les entreprises et autres organisations privées du marché prennent des formes diverses en fonction de leur structure de propriété, leur mode de gouvernance, le degré de participation des employés dans la gouvernance, leurs valeurs et plusieurs autres caractéristiques. Pourtant, un type d’organisation est prédominant dans la majorité des économies capitalistes avancées : la société par actions. C’est-à-dire une forme d’entreprise où les détenteurs des capitaux propres sont les propriétaires, où les gestionnaires ont une obligation fiduciaire d’augmenter la valeur de la firme pour les actionnaires et où les employés ont peu d’influence sur les processus de gouvernance. Le projet de recherche du candidat devra s’intéresser au manque de diversité organisationnelle dans le marché et à ses implications pour la justice sociale et pour l’éthique des affaires.
La sélection se fera en fonction de l’excellence du dossier universitaire, l’intérêt pour cette thématique de recherche, et les expériences de recherches pertinentes. Les étudiants internationaux sont les bienvenus, ainsi que les projets en cotutelle ou en codirection.


Florence Paulhiac Scherrer
Mobilité durable

  • 2 bourses offertes de 4000$
  • 1 bourse offerte 8000$

Transport durable

  • 1 bourse offerte 8000$
  • Dans le cadre des activités la Chaire In.SITU dédiée aux problématiques d’urbanisme et de mobilité durable et intelligente en contexte métropolitain nord-américain et européen, une bourse  de maîtrise est offerte pour des étudiant.e.s qui souhaiteraient rejoindre l’équipe. Ces étudiants seront intégrés à plusieurs projets de recherche en cours, mais aussi aux activités de transfert de la Chaire, en lien avec le milieu professionnel. Les principaux sujets de recherche actuels portent, entre autres, sur l’urbanisme mobilitaire, la démotorisation des ménages, la mobilité intelligente, sous l’angle des usages et pratiques, mais aussi du design et de l’aménagement. Les activités de transfert sont quant à elles diversifiées, en lien avec les acteurs du transport et de l’aménagement montréalais et québécois (cycle de séminaires avec les partenaires, colloques et publications). Des financements complémentaires aux bourses proposées sont également planifiés.
  • Dans le cadre d’une recherche CRSH sur les TOD (transit-oriented development ou aménagement axé sur le transport collectif) au Canada, une bourse de maîtrise ou de doctorat est offerte aux étudiant.e.s qui souhaiteraient développer leurs travaux sur cette thématique. La recherche s’intéresse notamment aux modalités de coopération et de mise en œuvre de ces projets dans les grandes villes canadiennes. Le rôle des acteurs privés dans ces projets est notamment une perspective de recherche à développer. La personne intégrerait une équipe de recherche pluridisciplinaire de chercheurs canadiens et européens.
 
Priscilla Ananian
Planification urbaine

  • 1 contrat offert

Qualité des milieux de vie

  • 1 bourse offerte

Mobilité alternative

  • 1 bourse offerte
  • L’étudiant rejoindra l’équipe d’un nouveau CRSH Savoir interuniversitaire sur les enjeux de la planification urbaine lié à l’évolution des lieux et pratiques de travail à l’instar des espaces de coworking.
  • L’étudiant rejoindra l’équipe du projet Co-Habiter dans le Vieux-Montréal pour travailler sur des indicateurs liés au « surtourisme » et à la qualité de vie.
  • L’étudiant rejoindra l’équipe du projet Co-Habiter dans le Vieux-Montréal pour travailler sur des questions de mobilité alternative dans les quartiers historiques.
Humain : Institutions, société et développement

Christina Constantinidis
Culture entrepreneuriale
1 contrat offert de 7000$

Ce projet de recherche vise à soutenir l’innovation lors de la succession dans les entreprises familiales, où les jeunes générations représentent une opportunité de changement stratégique. En particulier, la recherche vise à documenter le rôle des dynamiques de genre dans ces processus d’innovation. Elle prend comme point de départ les transformations culturelles actuelles des entreprises familiales, évoluant de modèles traditionnels patriarcaux vers des modèles plus égalitaires – en raison de tendances sociétales et générationnelles – et considérant qu’il s’agit d’une opportunité d’élargir les choix possibles en matière de succession et les routes d’innovation possibles. La recherche dans l’entreprise familiale s’est concentrée sur les obstacles liés au genre pour les filles et les femmes. Le genre a systématiquement été exploré à travers ses conséquences négatives pour ces dernières. Peu d’études ont exploré comment la dynamique hommes/femmes au cours de la succession influence le potentiel d’innovation des entreprises familiales, incluant ses impacts positifs et négatifs, à la fois pour les successeurs hommes et femmes.

La professeure souhaite recruter un étudiant en doctorat pour les sessions d’Automne, d’Hiver et d’Été 2020 (engagement financier de CAD 7000). En mobilisant des méthodes de recherche qualitatives, l’intention de contraster trois scénarios en termes de succession: successeurs hommes uniquement / successeures femmes uniquement / équipes mixtes de successeur.es. Les tâches attendues dans le cadre de cette première année de projet sont liées à l’échantillonnage des entreprises familiales (identification, premiers contacts, coordination avec l’équipe de recherche), à la collecte de
données dans différentes régions du Québec (principalement sous forme
d’interviews de recherche) et à un premier niveau d’analyse de ces données. Des temps de formation aux techniques d’entrevue et d’analyse qualitatives sont prévus dans le cadre du projet.


Joelle Carpentier
Bien-être et performance au travail
1 contrat offert de 3000$

Projet de recherche s’intéressant à l’impact de la rétroaction provenant des supérieurs et des pairs sur les employés (motivation, bien-être, performance, développement et rétention des talents).


Mariline Comeau Vallée
Comportement organisationnel
1 bourse / contrat offert de 2000$

La professeure est à la recherche d’assistant(s) de recherche pour l’accompagner dans un projet de recherche auprès de cadres supérieurs (par exemple directeurs, présidents directeurs généraux, présidents directeurs adjoints) dans le milieu de la santé. Le but général de la recherche est de comprendre comment le travail de ces cadres supérieurs a évolué au fil des transformations du système de santé au cours des dernières années au Québec. Le(s) contrat(s) de recherche consisteraient essentiellement à réaliser de la recension d’écrits et de l’analyse de données qualitatives.

Marie Connolly

Capital humain
1 bourse / contrat offert de 3000$

Recherche en sciences économiques sur le capital humain : développement des compétences, rendement sur le marché du travail, inégalités, mobilité sociale, transmission intergénérationnelle du revenu.

Paulina Arroyo

Théories des organisations
1 contrat offert de 3000$

Le projet de recherche, faite en collaboration avec l’ONU Amérique Latine, est une étude de cas longitudinale. Il s’agit d’examiner une initiative de partenariat au Chili visant à développer les capacités des ONG locales, initiative qui a été mise en place sous l’égide de l’ONU suite au tremblement de terre dévastateur survenu en février 2010. L’objectif est d’explorer en profondeur les buts, l’esprit, les modèles et les résultats obtenus grâce à ces partenariats mettant en œuvre des modèles d’apprentissage organisationnel et de comprendre les processus permettant l’augmentation des capacités organisationnelles. 2 assistants de recherche sont recherchés pour le codage et l’analyse des entrevues.

François Audet

Aide humanitaire et développement
1 bourse offerte de 2000$

L’objet de cette recherche est de comprendre les interactions des populations réfugiées suite à des crises humanitaires et des conflits prolongés, en pondérant les différentes options auxquelles elles sont confrontées : rester dans le camp, continuer la migration, s’intégrer à la communauté hôte ou revenir dans le pays d’origine. L’approche préconisée est centrée sur le rôle des agences d’aide et leur possible contribution à la production et à la transmission locale de chaînes de valeur et de biens et services de base. Notre projet se place dans la mouvance de repenser la culture organisationnelle vers l’expérientiel -en opposition à la vision traditionnelle normative qui semble s’essouffler-, et collaborative (multi-agences et multidisciplinaire). Jusqu’à présent, des efforts limités ont été déployés pour comprendre et utiliser la chaine de valeur (CV) afin d’analyser les interactions et les activités économiques et sociales des communautés déplacées et le rôle potentiel des organisations humanitaires dans la valorisation et le renforcement de ces activités.
Comment ces populations dans les camps de réfugiés se développent-elles, construisent-elles de nouveaux espaces, de nouvelles identités ou de nouvelles pratiques sociales ?
Existe-t-il une structure commune contemporaine à ces déplacements de réfugiés dans les camps dans les situations de conflits prolongés à fort soutien humanitaire?
Comment le pouvoir de négociation est-il exercé parmi les acteurs de la chaîne de valeur ? Qui le détient et qui en profite ?
Une intervention dans la chaîne de valeur peut-elle corriger les asymétries et encourager les préférences des réfugiées ?

Ce projet de recherche de l’OCCAH vise à répondre à la problématique des populations qui vivent dans des contextes de crises humanitaires prolongées. En réponse à ces contextes, on observe que l’arrivée d’intrants humanitaires pour assister les personnes affecte les échanges entre les déplacés, la communauté d’origine, la communauté d’accueil, le pays hôte et même les diasporas. Cette arrivée d’intrants massive diminue les liens avec la communauté d’origine et éventuellement, freine les possibilités de retour lorsque la situation de sécurité le permet. Les agences humanitaires intervenant dans des zones de conflits prolongés (protracted conflicts) travaillent de plus en plus dans la « zone grise » entre les secours et le développement. Toutefois, l’urgence est quotidienne et les besoins humanitaires élevés deviennent habituels et contribue à une assistance normalisée massives provenant de l’extérieur. La résilience des communautés s’amenuise peu à peu créant une relation de dépendance à l’aide internationale. Les populations, progressivement déconnectées de toute forme d’activité vers l’extérieur, sont alors suspendues et sous perfusion continue de l’aide internationale pour répondre à des besoins à court terme remettant en cause le départ des humanitaire.s.

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Suivez-nous

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2